Dans une interview accordée au Financial Times, le président de Citigroup, Jamie Foresee, a fortement suggéré que de nombreux postes pourraient être supprimés dans les années à venir… au profit de robots.

Selon le président, "le groupe compte aujourd'hui 20 000 emplois opérationnels. Au cours des cinq prochaines années, peut-être que nous n'en aurons plus que 10 000". Il considère ainsi que les postes opérationnels, soit environ 40% des emplois consacrés à la banque d'investissement au sein du groupe, pouraient être remplacés par des robots. Une tendance confirmée par une étude publiée par McKinsey l'an passé : le cabinet estime que 30% des activités pourraient être automatisées dans les banques d'investissement.

Jamie Foresee a également précisé que d'autres postes seraient créés et que des recrutements auront lieu pour renforcer les départements vente et recherche.


Publié le 12 juin 2018