Par Frank Schwarz, gérant du fonds MainFirst Global Equities Fund.

Le monde entier est aujourd’hui conscient des transformations immenses qui résultent du progrès technologique. La question qui se pose aux investisseurs est de savoir comment identifier les changements qui offrent le plus grand potentiel de croissance et comment ils peuvent générer des rendements.

Dans ce cadre de réflexion, la Chine occupe une place d’importance, non seulement pour s’être fixée des objectifs stratégiques ambitieux à horizon 2025, mais aussi pour sa capacité à les mener à bien. A cette fin, l'Etat chinois investit en effet chaque année plus de 2% de son PIB dans des projets innovants. C’est le cas notamment pour le développement d'énergies alternatives, en particulier l'énergie éolienne et hydroéléctrique. Ce constat est renforcé par la multiplication par 10 du nombre de demandes de brevets déposées en Chine en l’espace de dix ans.

  Facteurs de changement

Pour autant un brevet n'est pas une garantie de succès et il faut regarder d’autres facteurs. Un autre prérequis majeur est la baisse des prix qui permet l'utilisation commerciale des inventions. Les avancées dans le domaine de capacités de stockage ont entrainé des économies importantes. Nous pouvons aujourd’hui avoir sur notre smartphone because plus d’informations, à savoir plusieurs gigaoctets de mémoire, qu'il y a 15 ans sur un ordinateur beaucoup plus grand et plus cher. Cette évolution s’applique à bon nombre d’autres technologies telles que les batteries lithium-ion, dont le développement et l’utilisation n’en sont qu’aux prémices et promettent de nouvelles applications innovantes dans le domaine des énergies renouvelables par exemple.

  L'énergie comme tendance de croissance structurelle

La technologie permettant l’utilisation des batteries lithium-ion pour stocker l'énergie a été inventée il y a près de 80 ans. Mais ce n'est qu'à partir de 2005 environ que le développement commercial s'est réellement industrialisé et que l’utilisation de la technologie a commencé à largement s’étendre. Entre 2005 et 2017, le prix a été divisé par six (d'environ $1300 à $209), avec un impact significatif sur les utilisations possibles. Tesla fait partie des sociétés emblématiques qui profitent de ce développement et utilise cette technologie pour bien plus que ses moteurs électriques. L’entreprise utilise ainsi ses batteries pour stocker l'énergie générée par le parc éolien Hornsdale en Australie, avec une capacité de début de 100 MW et une capacité de stockage de 129 MW. C’est la plus grande installation de stockage par batterie au monde. Les implications de cette tendance sont énormes, car l'énergie renouvelable a l'incroyable avantage qu'une fois l'infrastructure est en place, les coûts de production énergétique sont proches de zéro.

  L’opportunité dans le changement

Compte tenu de sa croissance continue, la Chine se tourne notamment vers les énergies renouvelables pour satisfaire sa soif croissante d'électricité. Il est probable qu’en 2030, 9 des 15 plus grandes villes du monde seront chinoises. Cela nécessitera non seulement d'énormes investissements dans la production d'énergie, mais signifiera également une la montée en puissance d’une société de consommation. Le niveau de richesse des particuliers en Chine devrait augmenter de 180% au cours des 10 prochaines années pour atteindre près de $70 milliards, soit un niveau tout juste inférieur à celui des États-Unis ($75 milliards de dollars). Une évolution qui stimulera la croissance dans le secteur de l'énergie, mais aussi dans d'autres domaines tels que les services financiers ou les produits de luxe. Les entreprises susceptibles d'en bénéficier comprennent bien sur des géants chinois comme Alibaba et Tencent, mais aussi des acteurs internationax du luxe tels que LVMH, Kering ou Canada Goose.


Publié le 21 février 2019