L'agence de notation financière DBRS a confirmé le 8 mars 2019 la notation "AAA" du Grand-Duché du Luxembourg avec tendance stable.

Parmi les facteurs clés justifiant le maintien de la plus haute notation possible, DBRS cite notamment la bonne tenue des finances publiques du Luxembourg, les institutions solides ainsi que l'environnement politique stable. DBRS met l'accent sur la continuité politique, garantie par un deuxième mandat de la coalition entre les partis DP, Verts et LSAP assurant une politique budgétaire prévisible et équilibrée favorisant la cohésion sociale. 

Dans son analyse, l'agence souligne que la dette publique luxembourgeoise continue à figurer parmi les plus faibles en Europe. DBRS constate qu'au cours des prochaines années, elle continuera sur une trajectoire baissière pour atteindre 18,4% du PIB en 2022. La dette restera donc à tout moment nettement en-dessous du seuil de 30% du PIB prévu dans l'accord de coalition, voire du seuil de référence européen de 60%.

Dans le contexte Brexit, l'agence souligne que la place financière luxembourgeoise a pu tirer profit des opportunités offertes par l'installation de majeurs acteurs financiers, et estime que le pays continuera d'en tirer bénéfice dans les mois à suivre.

En ce qui concerne le marché de l'immobilier, DBRS constate une augmentation des prix depuis 2010, tout en estimant que les taux d'endettement des ménages se maintiennent à des niveaux raisonnables. Partant, l'agence juge que les risques pour la stabilité financière sont contenus. Pour l'entièreté de l'économie, l'agence atteste que le Luxembourg s'avère à même de résister à de potentiels chocs financiers et économiques.

Pierre Gramegna, ministre des Finances, commente: "Je me réjouis que l'agence a confirmé une nouvelle fois la notation "AAA"  du Luxembourg, et ceci quelques jours après le dépôt du projet de budget 2019 à la Chambre des Députés. L'analyse souligne le bien-fondé de la politique budgétaire de ce nouveau Gouvernement, et met en valeur les excellents fondamentaux de l'économie du pays ainsi que l'attractivité de notre centre financier."

 

Communiqué par le ministère des Finances


Publié le 11 mars 2019