Suite à l’appel aux dons lancé par Médecins du Monde au mois de juin, les collaborateurs de la BIL se sont mobilisés pour collecter des produits d’hygiène et des médicaments. La banque a ajouté un chèque de 5000 euros à cet élan de solidarité.

L’épisode de pluies intenses qu’a connu le Grand Duché de Luxembourg au début du mois de juin a aussi causé des dégâts matériels pour Médecins du Monde : son stock de médicaments, inondé, a dû être en partie jeté.

Partenaires depuis 2015, la BIL et ses collaborateurs ne sont pas restés insensibles à l’appel aux dons lancé par l’ASBL. Du 18 juin au 6 juillet, la banque a organisé une grande collecte de produits d’hygiène et de médicaments. Grâce à la forte mobilisation de ses collaborateurs, plus de 300 produits de première nécessité (dentifrice, crème hydratante, bains de bouche, paracétamol…) ont été réunis. La banque s’est associée à cet élan de générosité avec un don de 5000 euros.

Les produits collectés et le chèque de 5000 euros ont été remis à Médecins du Monde le 16 juillet dans son Centre d’Accueil, de Soins et d’Orientation (CASO) à Bonnevoie (Luxembourg ville). La banque contribue ainsi au financement des activités de l’ASBL, dont plus de 90% provient de dons.

« Nous sommes fiers de soutenir Médecins du Monde. Le travail de ses bénévoles est impressionnant et nous rappelle que l’accès aux soins n’est pas encore un acquis pour tous, même chez nous» a commenté Hugues Delcourt, CEO de la Banque Internationale à Luxembourg.

« Au Luxembourg, la couverture des soins de santé ne s’étend pas à la totalité de la population: certaines personnes sont exclues, ne sont pas en mesure de faire valoir leur droit aux soins de santé ou sont en attente d’ouverture de leur dossier, » a rappelé Sylvie Martin, Chargée de direction de Médecins du Monde.

Pauvres, seules, mal logées, Médecins du Monde prend en charge des groupes de population vulnérable, grâce au travail de ses équipes constituées de bénévoles: médecins, infirmières, infirmiers, dentistes, ophtalmologues, psychologues, non-médicaux...

 

Communiqué par la BIL


Publié le 27 juillet 2018