La Commission de Surveillance du Secteur Financier estime que le résultat avant provisions du secteur bancaire luxembourgeois se chiffre à 4.273 millions d’EUR au 30 septembre 2013. C'est 13% de plus que le résultat relevé à la même date, durant l’exercice 2012, Au troisième trimestre, les banques restent sur leur lignée comparé aux deux semestres précédents. La marge d’intérêts reste à la baisse enregistrant -7,6% d'une année sur l'autre. Un recul qui s'explique par des niveaux d'intérêts très bas et la réduction des bilans bancaires. En ce qui concerne les revenus de commissions et les autres revenus nets, le climat boursier favorable a permit une hausse de ces postes de 8,4% et 157,3% respectivement. La progression des autres revenus nets, plus instable, correspond à la hausse des valorisations des portefeuilles titres suite à l’évolution favorable de leurs prix de marché. Dans l’ensemble, les revenus du secteur bancaire tels que mesurés par le produit bancaire augmentent de 7,9% sur un an. Les frais généraux augmentent de 2,6% sur un an. Cette hausse résulte de la progression des seuls frais de personnel, les frais généraux administratifs restant inchangés. La forte hausse des frais de personnel (+5,1%) résulte principalement des coûts liés aux réductions d’effectifs auxquelles procèdent certaines banques de la place. La somme des développements susmentionnés se traduit par un résultat avant provisions qui progresse de 13% en comparaison annuelle. Source: CSSF

Publié le 23 octobre 2013