La 5ème édition du Gala CFO World s'est tenue hier au Centre Drosbach avec pour thème CFO : the new name of the game. Plus de 300 personnes se sont inscrites pour cet événement qui réunit chaque année l'ensemble des acteurs et décideurs financiers influents de la place luxembourgeoise, pour une soirée à leur image. Un enjeu pour la profession de CFO « Le CFO qui aura réussi à maintenir le cap aura gagné la confiance du management et des actionnaires, ce qui lui confère une nouvelle importance dans le leadership stratégique de sa structure», explique Fabien Amoretti,  Managing Partner de Farvest Group. En prenant pour référence John Whiteman qui met en relation la structure d'une entreprise à celle d'une équipe de football ; il associe le CFO au libéro, un joueur « électron libre » qui peut passer de son rôle initial de défenseur à celui d'attaquant. Tout comme le CFO qui se doit aujourd'hui de monter en attaque au management avec toutes les responsabilités et changements que cela implique. Pour ouvrir la conférence, Carlo Thelen, Chief Economist, Chambre de Commerce Luxembourg, a présenté les possibles conséquences du changement de gouvernance et de leadership de l'Etat sur les entreprises. Le Luxembourg se trouve à un carrefour d'opportunités face à de nombreux changements de règles, notamment européennes. Pour cela, il propose un plan « Triple A » afin de suivre cette nouvelle voie. « Ce plan tourne autour de l'Ambition, l'Anticipation et l'Assainissement, c'est-à-dire, assurer la stabilité et la compétitivité, planifier et anticiper les futures politiques volontaristes et une meilleure utilisation des disponibles, autrement dit, faire mieux avec moins », explique-t-il, avant de d'exposer une série de mesures et de « Best practices » au sein d'un plan d'urgence pour les acteurs de la place, exposé en quatre points: la compétitivité, les finances publiques et la gouvernance, le marché du travail et le logement. La conférence du Gala s'est poursuivie avec un résumé des principales lois qui vont changer les règles du jeu pour les CFOs. A cet effet, Donald Venkatapen, avocat au sein du cabinet Wagener & Associés, a proposé une synthèse des lois ayant été adoptées récemment. Il évoque ainsi : -  la directive européenne du 29 mars 2013 sur l'échange d'information -  la loi du 6 avril 2013 sur les titres dématérialisés -  la loi du 11 avril 2013 sur la lutte contre les retards de paiement dans les transactions commerciales - la loi du 12 juillet 2013 sur l'introduction d'une nouvelle catégorie des « Professionnels du Secteur des Assurances » (PSA). -  la loi du 12 juillet 2013 sur les gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs Des sessions de CFOs uniques: Storm Crows & Eagle Eyes Le coeur de la conférence a ensuite réuni deux sessions de CFOs influents de la place, modérées par François Masquelier, Head of Corporate Finance and Treasury de RTL Group. Le premier panel, constitué de Gaëlle Leclaire d'ING Life, Elsa Morales, d'ArcelorMittal et de Jean-Louis Rairoud de Soludec S.A, a abordé des questions sur le rôle du CFO au cours d'une discussion animée et enrichissante durant laquelle ont été abordés les choix réalisés en matière d'externalisation ou d'internalisation des activités financières, mais aussi le nouveau profil du CFO, sa gestion d'équipe, et surtout la gestion des coûts et des risques. La question est de savoir si le CFO souhaite se focaliser sur le cœur de métier tout en faisant face à des réglementations contraignantes. En effet, l'externalisation est une solution en cas de manque de ressources internes, et surtout une solution qui permet de réduire les coûts, cela comporte également d'autres problématiques notamment en termes de communication. Des tendances de fond que seul le CFO est en mesure de choisir. La deuxième session de CFOs a accueilli Rachel Hamen, CFO de State Street Bank et de Thomas Lentz, CFO au CRP Santé. Les deux protagonistes ont abordé des sujets d'avantage portés sur l'avenir et la vision du métier. Rachel Hamen a ainsi défini la plus grande qualité que le CFO se doit d'avoir ou du moins améliorer dans ce contexte changeant et multilocal, la communication. « Nous ne sommes plus dans un contexte ou une équipe se trouve au même endroit. Aujourd'hui, une partie de l'équipe se trouve dans un pays, et l'autre dans un autre pays, qui dispose d'une autre langue, d'une autre culture et d'une autre vision. La communication est donc devenue un axe essentiel dans le travail du CFO. Savoir adapter le message est sans doute une des clés pour l'avenir, suivi par la transparence et l'importance du régulateur » souligne très justement Rachel Hamen. Thomas Lentz, CFO du CRP Santé, a, quant à lui, mis en évidence la nécessité de délivrer un message fort: « Le CFO a un rôle clé et ne doit pas hésiter à porter ce message dans une démarche pro-active. Une part importante du rôle du CFO est très certainement technique mais il se doit également d'être créatif et orienté vers le futur. » Des présentations d'experts A noter les deux workshops entrecoupant la conférence. D'une part, la session de Capita Fiduciary sur le thème: « Impact substance derived from projects such as BEPS » au cours de laquelle Bruno Beernaerts, Managing Director, a lancé le débat sur les projets entre l'UE, l'OCDE et le G20 en matière de réglementations, notamment le projet d'érosion de la base d'imposition et de transfert des bénéfices (BEPS). La position du Luxembourg est, quant à elle, clairement en faveur de la transparence fiscale mais aussi pour la liberté d'établissement qui est un des fondamentaux de la loi européenne. Dans une salle attenante, PwC présentait « The shift from score Keeper to business partner: wishful thinking or new name of the game for CFOs in Luxembourg? ». Une présentation animée par Laurent Gateau, Senior Manager, Advisory Partner et Florian Kühlne, Advisory Partner, rebondissant sur le thème clé de cet événement en exposant les nouvelles règles du jeu pour un CFO et dans quelle mesure cela est transposable au Luxembourg. Retrouvez les lauréats des Luxembourg Finance Management Awards et les photos de l'événement très prochainement sur http://gala.cfoworld.lu/ Sponsors BGL BNP Paribas, Capita Asset Services, Intensum, PwC, Wagener & Associés Partners ACI Luxembourg, Agefi, Amcham Luxembourg, ATEL, Banque & Finance, CFO World, Chronicle.lu, Entreprises Magazines, Financial Bridges, Financial Places, GreenWorks, IT One, L'Essentiel, Marketers Event partners Angels, Renault, Rms.lu, Studion

Publié le 02 décembre 2013