Les actions A chinoises ont indéniablement le vent en poupe. D’après Louisa Lo, Head of Greater China Equities chez Schroders, des opportunités attrayantes vont s’offrir aux investisseurs en Chine sur le long terme. Compte tenu de l'ouverture du marché aux investisseurs étrangers et de la récente décision de MSCI d'inclure des actions A chinoises dans ses indices mondiaux, elle s'attend à ce que la représentation de la Chine dans les portefeuilles mondiaux augmente sensiblement dans les années à venir.

Quels sont les secteurs chinois dans lesquels il est intéressant d'investir ?

Louisa Lo distingue actuellement une série d'opportunités d'investissement à fort potentiel sur le marché chinois. Un de ces secteurs est celui des soins de santé. Les entreprises pharmaceutiques affichent une forte propension à externaliser la R&D et la production de leurs médicaments. Louisa Lo s'attend à ce que les entreprises actives dans ce secteur deviennent de plus en plus incontournables à l'avenir. Elle reste prudente en ce qui concerne les sociétés immobilières. Mais Louisa Lo trouve les compagnies d'assurance attractives dès lors que le taux de pénétration des produits d'assurance est encore faible en Chine.

  Évolution du marché

Ces dernières années, les investisseurs se sont désintéressés de la Chine «ancienne» (infrastructures, banques, télécommunications) pour mieux se concentrer sur le consommateur (produits de base, aliments et boissons) et sur la «nouvelle économie» (santé, consommateurs, TI). Ce changement s’explique par le fait que le moteur de la croissance chinoise est de plus en plus basé sur la consommation. Louisa Lo pense que cette évolution va se poursuivre.  

Le marché des actions A reste très équilibré du point de vue des secteurs, surtout par rapport à Hong Kong où l'indice reste dominé par la technologie, les banques et les matières premières. Cela signifie qu'il est possible de gérer un portefeuille plus diversifié sur le marché des actions A. Dans le même temps, les afflux de capitaux ont été considérables depuis le début de l'année, malgré le battage médiatique constant à propos des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

 

L'investisseur privé chinois très présent sur le marché

Des progrès significatifs restent à faire sur le front des actions A en raison du fait que le marché chinois onshore vient seulement d’être ouvert aux investisseurs internationaux à travers les programmes Stock Connect de Shanghai Hong Kong (2014) et de Shenzhen Hong Kong (2016). Ces programmes permettent aux investisseurs étrangers d’avoir accès aux actions chinoises (actions A) par l'intermédiaire de la Bourse de Hong Kong. Pourtant, il n’y a que 3 % d’investisseurs étrangers sur le marché chinois.

Le marché des actions A reste dominé par les investisseurs privés chinois. Ceux-ci contribuent en grande partie à la volatilité accrue du marché par rapport aux bourses plus développées. Mais le marché est attrayant pour les gestionnaires de fonds actifs qui savent profiter des inefficacités du marché. Globalement, la médiane du gestionnaire de fonds d’actions A chinoises a surperformé l'indice de référence MSCI China A Onshore pendant quatre des cinq dernières années.


Publié le 09 juillet 2019