Fineqia International Inc. est heureuse d'annoncer une augmentation de plus de 20 % de sa participation dans Black Insurance (« Black »), une start-up d'assurance numérique blockchain.

Fondée en 2018 par Risto Rossar, Black a l'intention de devenir un assureur agréé et de permettre la souscription de nouvelles polices d'assurance par l'intermédiaire de syndicats d'assurance semblables à ceux du marché du Lloyd's. Les courtiers et agents d'assurance pourront créer des régimes d'assurance sur mesure plus rapidement et à moindre coût grâce à la plateforme Black.

C'est le deuxième cycle de financement de Black. Fineqia a participé à l'étape précédente ainsi qu'à sa stratégie d'investissement dans des sociétés qui permettent à Fineqia de renforcer son portefeuille existant d'entreprises de technologie blockchain, de technologie fintech et de cryptomonnaie dans le monde.

« Fineqia est heureuse d'avoir dépassé son investissement initial dans Black au cours de ce dernier cycle de financement », a déclaré Bundeep Singh Rangar, président-directeur général de Fineqia. « Black représente tout ce que nous attendons des émetteurs : innovation, rupture et ambition. Aussi, nous croyons que l'assurance est un secteur mûr pour la révolution blockchain et Black Insurance a l'expérience d'équipe adéquate pour y parvenir. »

L'utilisation par Black de la blockchain dans l'assurance signifie une diminution des coûts d'exploitation, une sécurité et une transparence accrues, une atténuation de tout point de défaillance et une amélioration de la réputation de toutes les parties impliquées. En établissant un marché où les investisseurs et les souscripteurs d'assurance peuvent négocier directement les uns avec les autres, Black cherche à minimiser les coûts de transaction.

L'investissement de Fineqia dans Black est détenu par l'intermédiaire de sa filiale, Fineqia Investments Ltd. Il s'inscrit dans sa stratégie d'investissement dans des sociétés blockchain qui soutiennent son modèle économique. Le montant de l'investissement de Fineqia représente moins de 9 % de sa capitalisation boursière.

 

Communiqué par Fineqia


Publié le 02 juin 2019