La crise peut avoir un côté positif pour Etika: elle pourrait renforcer la transparence et la responsabilisation de la finance. Une bonne nouvelle pour l'ASBL qui s'est donné pour objectif de promouvoir les produits financiers éthiques. «Depuis la crise, on se rend compte que notre discours a plus d'écho», se réjouit Jean-Sébastien Zippert, coordinateur d'Etika... http://www.lessentiel.lu/news/economie/story/24418293

Publié le 15 avril 2009