Le 31 juillet, la Réserve fédéral (Fed) annoncé la baisse de son taux directeur, passant de 2,25%-2,50% à 2,00%-2,25%, dans le but de renforcer l'économie locale face aux risques. Il s'agit d'une première depuis 2008 et la crise financière.

Comme explique par Jerome Powell, le président de la Fed, cette baisse d'un quart de point des taux directeurs est le résultat de la faible conjoncture mondiale, les tensions commerciales qui existent entre plusieurs pays, etc. Il précise cependant qu'il ne s'agit pas du débat d'une longue série de baisse de taux, la croissance américaine étant de 2,1%, avec un taux de chômage faible de 3,8% en juin dernier.

La président des Etats-Unis est quant à lui mécontent de cette baisse "mesurée". En effet, Donald Trump qui avait plaidé à plusieurs reprises pour une baisse d'une plus grande ampleur. Il reproche notamment à la Fed et à son président de "ne pas faire assez pour accompagnés les efforts déployés par l'administration américaine pour soutenir la croissance".


Publié le 01 août 2019