Le 27 juillet 2022, la ministre des Finances Yuriko Backes a signé avec les représentants des banques BCEE, BIL, BGL BNP Paribas, Banque de Luxembourg, Raiffeisen et ING, en présence de Guy Hoffmann, président de l'ABBL, une convention encadrant le régime des prêts garantis par l'État mis en place par la loi du 15 juillet 2022 en faveur de l'économie luxembourgeoise dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Ce régime a été annoncé à l'issue des réunions du Comité de coordination tripartite de mars 2022 dans le cadre du «Solidaritéitspak». Il vise à pallier les besoins en liquidités des entreprises touchées par les conséquences de la guerre en Ukraine, en particulier la hausse substantielle des prix des matières premières et de l'énergie en s’assurant que les banques continuent à accorder des crédits à l'économie réelle. Le régime est calqué sur un modèle qui a déjà fait ses preuves lors de la crise COVID-19.

À travers ce régime, des entreprises de toutes tailles peuvent prétendre à de nouveaux prêts d’une durée maximale de 6 ans et dont le montant peut s’élever soit à 15% du chiffre d'affaires annuel moyen de l’entreprise des trois dernières années, soit à 50% des coûts de l’énergie de l'entreprise sur une période de 12 mois. L'État garantit 90% du montant nominal des prêts accordés et ce à hauteur de 500 millions d'euros.

Yuriko Backes, ministre des Finances, commente: «Le gouvernement soutient les entreprises pour faire face à l'impact économique de la guerre injustifiée et injustifiable de la Russie contre l'Ukraine. Le régime de prêts garantis a fait ses preuves pendant la pandémie liée à la COVID-19. Aujourd’hui, le secteur bancaire luxembourgeois démontre une fois de plus son engagement à contribuer aux solutions pour surmonter les crises auxquelles le pays est confronté.»

Communiqué par le ministère des Finances


Publié le 29 juillet 2022