D’après les résultats de l’Enquête Schroders Global Investor 2020, les Millennials sont plus susceptibles de faire des compromis par rapport à leurs convictions personnelles afin de bénéficier de rendements potentiellement plus élevés.

Cette étude portant sur plus de 23 000 personnes qui investissent depuis 32 pays à travers le monde a révélé qu’un quart des Millennials, souvent perçus comme plus sensibles aux enjeux liés au développement durable, seraient prêts à renoncer à leurs convictions personnelles si les rendements en valaient la peine.

Il est toutefois rassurant de constater qu’au total, 77 % n’investiraient pas au détriment de leurs convictions personnelles, et pour ceux qui seraient prêts à le faire, le retour moyen sur investissement devrait être de 21 % pour compenser de manière adéquate tout sentiment de culpabilité.

Sur le plan démographique, environ 16 % des personnes âgées de 71 ans et plus, 20 % des baby-boomers et 24 % des personnes relevant de la génération X pourraient renoncer à leurs convictions personnelles au profit de rendements plus élevés.

P1 FR.png

Près d’un tiers (29 %) de celles et ceux qui se considèrent comme ayant des connaissances « expertes/avancées » en matière d’investissement sont nettement plus susceptibles de troquer leurs convictions personnelles contre de meilleurs rendements, contre 18 % des investisseurs « débutants/novices ».

Sur le plan géographique, les investisseurs de Chine, d’Italie et du Portugal sont les plus susceptibles de rester fidèles à leurs opinions, les moins susceptibles de le faire étant ceux basés aux États-Unis, à Singapour et en Thaïlande.

Il est toutefois rassurant de constater que 77 % n’investiraient pas au détriment de leurs convictions personnelles, et pour ceux qui seraient prêts à le faire, le retour moyen sur investissement devrait être de 21 % pour compenser de manière adéquate tout sentiment de culpabilité.

p2 FR.png

Dans l’ensemble, 42 % des investisseurs dans le monde ont indiqué que l’investissement durable était susceptible de générer des rendements plus élevés. Quelque 47 % ont déclaré qu’ils étaient attirés par l’investissement durable en raison de son impact plus général sur l’environnement.

Les investisseurs experts ou avancés sont les plus susceptibles de penser que les investissements durables sont les mieux à même d’offrir des rendements plus élevés (44 %) et les moins susceptibles de penser qu’investir de cette manière risque de se révéler décevant (9 %).

Carolina Minio-Paluello, Responsable mondial Produits, Solutions & Analyses quantitatives de Schroders, a déclaré : « Il est particulièrement encourageant de constater que de nombreux investisseurs estiment aujourd’hui que l’investissement durable ne doit pas se faire au détriment de la performance. Les gens veulent que leurs valeurs se reflètent dans la manière dont ils investissent.

Nous savons par expérience que la performance et le rendement des investissements n’ont pas à être mutuellement exclusifs. Il est de plus en plus évident que l’investissement durable peut donner lieu à de meilleurs résultats à long terme. La communication est donc essentielle ; les investisseurs doivent comprendre ce qu’investir de manière durable signifie et implique réellement. Il s’agit d’un objectif central pour Schroders ; travailler en étroite collaboration avec nos clients afin de s’assurer que nous répondons à leurs besoins et objectifs d’investissement durable. »

Hannah Simons, Responsable de la stratégie d’investissement durable, Schroders, a ajouté : « L’investissement durable revêt souvent un sens différent selon les investisseurs, leurs convictions personnelles en étant souvent un élément clé. Pour certains, il peut s’agir de mettre davantage l’accent sur l’investissement dans les entreprises qui placent les questions environnementales au sommet de leurs priorités. Pour d’autres, il peut s’agir de se désengager d’entreprises productrices de combustibles fossiles.

Notre objectif en tant que gestionnaire d’actifs est d’aider nos clients à mieux naviguer dans les méandres d’un univers d’investissement durable de plus en plus complexe. Nous visons à produire non seulement des performances pour nos investisseurs, mais également de meilleurs résultats pour la société dans son ensemble. C’est pourquoi l’évaluation et le suivi des progrès restent essentiels. »

De fait, la communication est essentielle, 93 % des personnes interrogées déclarant avoir besoin de plus d’informations pour les rassurer sur le caractère durable de leurs placements.

Les avis sont partagés entre les investisseurs quant à la provenance de ces informations, 34 % des personnes interrogées déclarant qu’elles relevaient de la responsabilité de tiers indépendants et 33 % souhaitant que les éclaircissements proviennent directement du fournisseur de l’investissement.

Étonnamment, seuls 44 % des Européens interrogés ont déclaré investir dans des fonds d’investissement durables, par opposition aux fonds qui ne tiennent pas compte des facteurs de durabilité. Ce pourcentage est inférieur à celui des investisseurs du continent américain (52 %) et d’Asie (49 %), et ce malgré le consensus général selon lequel les investisseurs européens sont généralement loin devant au niveau mondial lorsqu’il s’agit d’adopter l’investissement durable.

p3 FR.png

Les avis sont également partagés entre les investisseurs quant à la manière dont les gestionnaires d’actifs doivent relever les défis posés par le secteur des énergies fossiles. Un peu plus d’un tiers (36 %) ont déclaré que les gestionnaires devaient se désengager des entreprises évoluant dans ces secteurs afin de limiter leur capacité de croissance. En revanche, plus d’un quart (27 %) ont déclaré que les gestionnaires devaient rester investis afin de susciter des changements.

En outre, les investisseurs ont déclaré que les trois principaux « comportements » sur lesquels les entreprises devaient axer leurs efforts étaient leur responsabilité sociale, l’attention portée aux questions environnementales et le traitement de leur personnel.

 

Pour consulter l’intégralité de l’Enquête Schroders Global Investor 2020consultez le site www.schroders.lu/gis.

 

Communiqué par Schorders


Publié le 25 septembre 2020