Le 18 novembre 2019, la SICAV-SIF Luxembourg Future Fund (LFF) a organisé son premier événement annuel de réseautage à l'occasion duquel elle a présenté l'activité du fonds et contribué à mettre en relation des décideurs politiques, des gestionnaires de fonds, des entreprises innovantes de premier ordre, des universitaires, des entrepreneurs actuels et futurs, des pépinières et accélérateurs d'entreprises et d'autres acteurs clés de l'écosystème luxembourgeois.

Créé en 2015 par la Société nationale de crédit et d'investissement (SNCI) et le Fonds européen d'investissement (FEI), le LFF est un fonds de participation de 150 millions d'euros qui combine un engagement de 120 millions d'euros de la SNCI et un concours de 30 millions d'euros du FEI, à déployer sur une période de cinq ans. Outre son rôle d'investisseur, le FEI intervient en tant que conseiller de la Sicav et assure des tâches opérationnelles, d'exécution et de communication, ainsi que des activités de conseil en investissement.

Le LFF investit dans des fonds de capital-risque et co-investit dans des PME en phase de démarrage ou de croissance actives dans le domaine des technologies innovantes. Il a pour objectif d'offrir à ses investisseurs un rendement à la mesure du risque tout en favorisant le développement durable et la diversification de l'économie luxembourgeoise.

Le Luxembourg Future Fund est une structure faîtière composée de compartiments spécialisés visant les investissements dans des fonds de capital-risque et les co-investissements dans des entreprises avec des fonds d'investissement. Au 30 juin 2019, le portefeuille du LFF comprenait un engagement envers le Paladin European Cyber Fund SCSp-SIF, un fonds d'investissement actif dans les secteurs de l'informatique et de la cybersécurité d'entreprise, des communications et de la mobilité. Le LFF a également approuvé un engagement en faveur d'un fonds d'investissement qui sera établi au Luxembourg et qui se concentrera sur les sociétés de technologie financière (fintech) en phase de démarrage, pour l'essentiel au sein de l'UE, dont la première levée de fonds a eu lieu début novembre. Ce véhicule sera donc inclus dans le portefeuille. Le Luxembourg Future Fund comprend également les co-investissements ci-dessous, parallèlement aux fonds d'investissement mentionnés:

- CrossLend GmbH (avec Lakestar II LP fund) dans le secteur fintech;

- Cyberhedge Europe SARL (avec Paladin European Cyber Fund) dans le secteur de la cybersécurité;

- Digital Origin Technology Limited (avec Prime Ventures IV CV fund) dans le secteur fintech;

- LendInvest Limited (avec GP Bullhound Fund IV SCSp) dans le secteur fintech;

- SolarisBank AG (avec Lakestar II LP fund) dans le secteur fintech;

- Spire Global Inc. (avec RRE Leaders fund) dans le domaine spatial.

 

Le LFF a généré un rythme d'investissement soutenu en 2018, appuyé en 2019 par plusieurs investissements complémentaires et de suivi effectués depuis le début de l'année. On observe une solide réserve de projets de co-investissement, à la fois dans les secteurs de base de la cybersécurité, des activités fintech et de l'espace, ainsi que dans un certain nombre d'autres filières des TIC à intégration verticale, ce qui témoigne de l'avancée de l'écosystème luxembourgeois en matière d'innovation. S'agissant des investissements dans des fonds, la réserve de projets comprend plusieurs fonds attrayants à sélectionner en fonction des objectifs du LFF en matière de rendement sur le marché et des critères de retombées économiques ("la substance luxembourgeoise") que les gestionnaires de fonds s'engagent à respecter en échange de l'investissement.

Grâce à ses activités d'investissement et au soutien appuyé d'acteurs clés de l'écosystème luxembourgeois de l'innovation, le LFF s'impose comme un catalyseur pour les jeunes pousses internationales et les fonds d'investissement désireux d'établir leur présence dans l'environnement favorable aux entreprises du Luxembourg. Le Fonds gagne en visibilité auprès des entrepreneurs et des fonds de capital-risque à l'étranger et contribue à mettre sous les feux de la rampe les atouts et l'attractivité de l'écosystème luxembourgeois de l'innovation.

Pierre Gramegna, ministre luxembourgeois des Finances: "En tant qu'initiative publique, le Luxembourg Future Fund joue un rôle important dans les efforts du pays visant à diversifier davantage son économie et attirer des entreprises innovantes de haute technologie. Grâce à ses investissements stratégiques, le Fonds apporte au Luxembourg des emplois hautement qualifiés et y attire des gestionnaires de fonds spécialisés dans des secteurs prioritaires; il contribue à leur intégration dans l'écosystème luxembourgeois. Je suis particulièrement heureux qu'une part importante des investissements du Fonds ait visé le secteur fintech, un secteur clé pour la diversification économique et pour le développement continu de la place financière luxembourgeoise."

Patrick Nickels, président du Conseil d'dministration de LFF: "Le Luxembourg Future Fund est très heureux d'organiser l'événement de ce jour qui rassemble des acteurs de l'écosystème luxembourgeois de l'innovation. Nous sommes ravis d'apporter un soutien financier à des entreprises innovantes de haute technologie par le biais d'investissements et de co-investissements dans des fonds de fonds, compte tenu de la "substance luxembourgeoise" que ces investissements promouvraient et du rendement financier potentiel. Le portefeuille d'investissement présenté aujourd'hui démontre que le Luxembourg Future Fund s'inscrit parfaitement dans la politique de développement et de diversification économique de notre gouvernement et continue à contribuer à l'essor des secteurs économiques stratégiques du Luxembourg."

Pier Luigi Gilibert, directeur général du FEI: "Le FEI se réjouit grandement de soutenir le développement stratégique de l'écosystème luxembourgeois du capital-risque. Le FEI intervient à la fois en tant qu'investisseur et que conseiller dans le Luxembourg Future Fund, mettant à profit sa connaissance des marchés européens. Le LFF est une initiative visionnaire et nous sommes résolus à collaborer avec nos partenaires afin d'en maximiser le succès."

 

Communiqué par la SNCI


Publié le 20 novembre 2019