Pierre Gramegna, ministre des Finances, est en Chine pour une mission financière, du 16 au 20 septembre 2019. Il est accompagné d'une délégation composée d'une centaine de professionnels du secteur financier luxembourgeois.

Lors d'une première étape à Pékin, le ministre a eu plusieurs entrevues avec les autorités chinoises et des acteurs clés du monde financier dans le but de renforcer davantage les liens économiques et financiers entre le Grand-Duché et la Chine.

La visite de Pierre Gramegna à Pékin a débuté par une rencontre bilatérale avec Jiayi Zou, la vice-ministre des Finances. Lors de cette réunion, Pierre Gramegna a salué les dernières mesures prises par les autorités chinoises, dont la suppression par la Chine des restrictions sur les quotas d'investissement pour les investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (QFII) et les investisseurs institutionnels étrangers qualifiés en RMB (RQFII), en vue d'ouvrir davantage les marchés financiers chinois. Le ministre luxembourgeois a encouragé ses interlocuteurs de poursuivre l'ouverture des marchés, afin de faciliter la distribution de fonds luxembourgeois en Chine. Cela permettra également, d'une manière plus générale aux investisseurs chinois de profiter des possibilités offertes par la place luxembourgeoise.

Jiayi Zou a remercié le Luxembourg pour l'excellente organisation de la 4e réunion annuelle de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB), les 12-13 juillet 2019 à Luxembourg. Les ministres ont ensuite examiné de nouvelles voies de collaboration entre la Chine et le Luxembourg, notamment dans le domaine du développement multilatéral. Pierre Gramegna a mis l'accent sur le financement d'infrastructures durables et transfrontalières en Asie et en Europe, et le rôle que le centre financier luxembourgeois peut jouer dans le financement de ces dernières.

Avec Guo Shuqing, le président du régulateur chinois des banques et des assurances (CBIRC), le ministre a eu une réunion axée sur les tendances macroéconomiques, sur la finance durable ainsi que l'engagement de la Chine d'ouvrir plus largement son secteur financier aux investissements étrangers.

À Pékin, le ministre des Finances a par ailleurs participé à l'inauguration du bureau de représentation de la BIL, la première banque luxembourgeoise à établir une présence en Chine. Dans son intervention, Pierre Gramegna a estimé que l'ouverture de ce premier bureau "aidera à consolider le rôle que joue le Luxembourg depuis 40 ans comme hub et point d'entrée pour les investissements internationaux entre la Chine et l'Europe".

Lors de sa mission, le ministre a participé au séminaire, organisé par «Luxembourg for Finance» à l'attention des professionnels chinois de la finance, à Pékin. Dans son discours, Pierre Gramegna a mis en garde devant la montée du protectionnisme et des nationalismes, et a souligné l'engagement du Luxembourg et de l'Europe en faveur du multilatéralisme, des investissements internationaux, et des objectifs de l'accord de Paris sur le climat. Le ministre a également plaidé pour un renforcement de la coopération entre la Chine et l'Europe dans des domaines stratégiques dont notamment la finance, la connectivité et la lutte contre le réchauffement climatique.

Sur la finance durable, le ministre a plaidé pour l'adoption de standards globaux clairement définis, pour limiter les risques de «greenwashing», afin d'assurer la confiance des investisseurs dans les produits financiers correspondants.

Le ministre des Finances a profité de son séjour à Pékin pour rencontrer Liqun Jin, président et Sir Danny Alexander, vice-président de l'AIIB. Lors de cette réunion, les interlocuteurs ont fait le point sur l'organisation de la 4e réunion annuelle de l'AIIB, et ont évoqué de futures collaborations. Elles concernent entre autres, le financement d'infrastructures vertes et durables à travers les outils financiers qu'offre le Luxembourg.

Puis, Pierre Gramegna a eu une réunion de travail avec des représentants d'entreprises innovantes, qui font partie de l'accélérateur TusPark, afin d'échanger sur les derniers développements dans le domaine de l'intelligence artificielle en Chine, lui permettant de mettre en évidence les avantages de l'écosystème luxembourgeois pour le développement d'entreprises FinTech.

Enfin, la venue du ministre à Pékin était l'occasion d'assister à la signature d'un MoU entre la Bourse de Luxembourg et China International Capital Corporation, une banque d'investissement de premier plan, en vue d'une coopération renforcée et l'échange de bonnes pratiques.

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, continue sa mission en Chine, en se rendant à Shanghai le 18 septembre 2019, et le 19 septembre à Shenzhen.

 

Communiqué par le ministère des Finances


Publié le 18 septembre 2019