Investir en actions A chinoises offre aux investisseurs un alpha attractif et d’intéressants avantages de diversification, estiment les spécialistes de Schroders. Ils avancent quatre raisons justifiant l’intérêt persistant de cette catégorie en pleine épidémie mondiale de Covid !

Le marché d'actions chinois a brillé comme une lumière dans la sombre période du coronavirus. L'intérêt des investisseurs mondiaux ne cesse d'augmenter. La pondération des actions chinoises dans les indices de référence mondiaux reste faible en comparaison de la contribution de la Chine au PIB de l’économie mondiale. Pour Schroders, cela indique clairement la tendance : les actions A chinoises joueront un rôle de plus en plus important. Il vaut mieux en profiter maintenant que d'attendre que la pondération des actions chinoises dans les indices se renforce.

Les indices mondiaux d'action sont sujets au changement. Si le Japon pesait 44 % dans l’indice mondial MSCI All Country en 1988, sa part s’est réduite aujourd’hui à 6,5 %. La pondération des États-Unis est actuellement de 58 % alors qu’ils ne représentent que 25 % du PIB mondial. La Chine affiche une modeste pondération de moins de 5 % dans l’indice, même si la deuxième économie du monde représente 17 % du PIB mondial. Cela souligne l’intérêt grandissant des marchés d'actions chinois.

aa_0.jpg

Les fournisseurs d'indices prévoient, avec prudence, une place plus importante pour les actions chinoises. Mais, jusqu’à présent, seules 20 % des actions A chinoises entrent dans l’indice MSCI Emerging Market. Et le Star Board (équivalent chinois du Nasdaq) reste complètement exclu.

Principales caractéristiques des actions A chinoises : 1. Participation significative des investisseurs privés

Plus de 80 % des négociations quotidiennes en Chine sont réalisées par des investisseurs privés. Les investisseurs privés présentent un horizon d’investissement plus court et sont plus sensibles aux fluctuations à court terme. Il y a de fortes possibilités que les actions soient légèrement surévaluées ou juste sous-évaluées.

bb_1.jpg

2. Large sélection d’actions de capitalisations moyennes

La capitalisation du marché d'actions A est beaucoup plus large et plus équilibrée. De nombreuses entreprises chinoises sont moins bien connues des investisseurs étrangers, sans que cela signifie qu'elles ne participent pas à la grande histoire de la croissance chinoise. Sur les marchés d’actions intérieurs, les investisseurs ont accès à certaines entreprises auxquelles les chemins internationaux ne mènent pas. Une liquidité plus faible peut empêcher de saisir pleinement ces opportunités. Mais l’offre sur les marchés intérieurs dépasse de 80 % les 470 actions de l'indice MSCI Chine.

cc.jpg

3. Recherche réduite

Un point important réside dans le fait que la couverture des actions A – à savoir les plus petites – par les analystes est réduite. Plus précisément, du côté de la vente. Le marché américain est réputé pour sa recherche plus étendue. Ce manque d’information offre des opportunités aux investisseurs à long terme attentifs. 

dd.jpg

4. Passé contaminé par la gouvernance d'entreprise

Les normes de gouvernance d’entreprise des actions A chinoises sont relativement faibles, ce qui génère une certaine volatilité et un risque de gouvernance plus élevé pour les investisseurs. Les vérifications et les bilans sont également de moindre qualité en Chine que dans les autres pays. La bonne nouvelle vient du fait que les améliorations sont en cours, à savoir l'institutionnalisation du marché d'actions A.

ee.jpg

 

Un terrain fertile pour l'alpha

Ces caractéristiques font des actions A un terrain fertile pour les « stockpickers ». Cela correspond-il à la réalité ? Quelles sont les performances des gestionnaires de fonds dans les actions A ? Au cours des cinq dernières années, jusqu’en mars 2021, un gestionnaire de fonds en actions A moyen a surpassé le point de référence de 10,4 % sur base annuelle. Il s’agit d’un potentiel d’alpha inconnu, que l’on peut trouver en République populaire de Chine. Les stratégies passives en actions A ont stagné au point de référence. 

 

Diversification

Outre les opportunités d'alpha, les actions A offrent d'importants avantages de diversification à un portefeuille. La corrélation de l’indice MSCI Chine A est deux fois plus petite en actions internationales que l’indice MSCI Chine. Cela signifie que le fait d'augmenter l'exposition aux actions A réduit le risque du portefeuille. Cette corrélation plus faible trouve son origine dans la composition plus diversifiée et plus nationale des actions A.

Les spécialistes de Schroders plaident pour une allocation satellite d’actions A, en complément à l’exposition aux marchés émergents mondiaux. Une étude plus large des actions chinoises nationales s’impose si l’on veut profiter pleinement de l'alpha. La gouvernance représente un risque qui justifie une analyse et une connaissance locales. 

 

Communiqué par Schroders


Publié le 04 mai 2021