La ministre des Finances, Yuriko Backes, a participé le 9 juin 2022 à la réunion du Conseil de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) au niveau des ministres à Paris.

Présidée cette année par l'Italie, tandis que le Mexique et la Norvège en assument la vice-présidence, la réunion s'est tenue sous le thème "L'avenir que nous voulons: politiques meilleures pour la génération à venir et pour une transition durable". Le contexte international difficile marqué par l'agression militaire perpétrée par la Russie contre l'Ukraine et ses conséquences économiques étaient au cœur des discussions. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est également adressé aux ministres par visioconférence.

Dans son discours liminaire, le secrétaire général, Mathias Cormann a souligné le fait que la guerre russe d'agression "injustifiée, injustifiable et illégale" contre l'Ukraine influe négativement sur l'économie mondiale, déjà mise à mal par la pandémie. Il a souligné que l'OCDE est prête à mettre toutes ses capacités au service d'un programme bien coordonné de relèvement et de reconstruction de l'Ukraine. C'est dans ce contexte qu'un bureau de liaison OECD-Ukraine a été créé pour approfondir les relations entre l'Ukraine et l'Organisation, afin d'accompagner celle-ci dans ses efforts de reconstruction.

Le secrétaire général a également rappelé que dans ce contexte difficile, le monde ne doit pas perdre de vue les défis plus généraux qu'elle devra relever à long terme, et il a souligné la nécessité de poursuivre les réformes structurelles au cours des prochaines années, afin d'assurer les transitions verte et digitale des économies et sociétés.

Dans son intervention, Yuriko Backes a de son côté dit: "La décarbonisation de nos économies, la transformation numérique de nos sociétés, mais aussi la reconstruction de l'Ukraine au lendemain de la guerre, appellent des réponses communes." La ministre a ajouté: "La guerre a changé la donne géopolitique et a provoqué une réévaluation de la sécurité énergétique. Plus que jamais, nous avons besoin d'une institution comme l'OCDE pour apporter des réponses politiques et pour promouvoir des solutions multilatérales aux défis globaux."

La ministre a également participé à une séance consacrée à la future coopération entre l'OCDE et l'Afrique. L'OCDE a souligné son intérêt pour cette région dans la stratégie globale qu'elle a récemment adoptée.

En marge de la réunion ministérielle, Yuriko Backes a eu une réunion bilatérale avec le secrétaire général, Mathias Cormann. Les discussions ont surtout porté sur les priorités de l'Organisation dans le contexte actuel incertain et les dernières perspectives économiques publiées par l'OCDE.

Yuriko Backes a eu des entrevues bilatérales avec Mario Marcel Cullel, ministre des Finances du Chili et Kisun Bang, ministre de l'Économie et des Finances de la république de Corée. Elle a évoqué, avec ces derniers, des pistes pour renforcer les relations bilatérales, et surtout dans le commerce et le secteur financier.

Enfin, elle a eu une réunion avec le vice-président de la ministérielle, le ministre des Finances du Mexique Rogelio Ramírez de la O. Les discussions ont porté sur le développement des relations bilatérales et notamment dans le domaine des fonds de pension et fonds d'investissement.

Communiqué par le ministère des Finances


Publié le 10 juin 2022